Connue depuis l'antiquité :

La Propolis est connue depuis l'antiquité. Du temps de l’Égypte antique, elle était utilisée pour embaumer les morts. Il en a été retrouvé sur des échantillons prélevés sur des momies.

Momie_Louvrejpg.jpg

Les Assyriens utilisaient la Propolis pour soigner les tumeurs et les blessures.

Le mot propolis vient du Grec et il signifie "pro" - devant et "polis" - cité, en se référant à cette résine visible autour du trou d'envol des ruches : "devant la cité". Dans la Grèce Antique, elle était utilisée pour soigner les abcès et autres suppurations. Aristote l'appelait "les larmes des arbres".

La propolis faisait partie du nécessaire de survie des légionnaires de l’Empire Romаіn. Elle servait à soigner les plaies et blessures.

Au XI ème siècle, l'homme de science iranien Avicenne note à son propos : "Elle a la qualité de faire éliminer les pointes des flèches et des épines, raréfie, nettoie facilement et amollit fortement". Dans le même temps, sur un autre continent, les Incas consommaient la propolis contre les infections accompagnées de fièvre.

Qu'est ce que la propolis ?

La propolis est un complexe fabriqué par les abeilles à partir de leurs sécrétions et d'une série de substances résineuses, gommeuses et balsamiques. De consistance visqueuse, elle est recueillie par les abeilles sur certaines parties de végétaux. Les principales essences produisant de la propolis sont des conifères (écorce des pins, sapins, épicéas) et les bourgeons de plusieurs espèces d'aulnes, de saules, de bouleaux, de prunier, de frênes, de chênes et d'ormes, de peupliers (qui semblent être la source la plus importante) et du marronnier d'Inde.

propolis_sana_collectionneuse.jpg

Comment les abeilles utilisent la propolis ?

Dans la ruche, la propolis a de multiples usages. C’est un mortier qui sert au colmatage des fissures ou interstices, à l'étanchéité contre l'humidité et le développement des moisissures, au renforcement de rayons ou parties défectueuses de la ruche et à la protection de la colonie par la réduction de l'entrée de la ruche. C’est également un vernis aseptisant déposé en fine couche à l’intérieur des cellules avant la ponte de la reine, ou pour lisser les parois intérieures de la ruche. Elle sert aussi à momifier les animaux intrus et morts (rats et souris par exemple) trop gros pour être évacués par les abeilles évitant ainsi leur décomposition.

bee_informed_propolis_01.jpg

Teinture Mère de Propolis :

Je récupère la propolis sur les cadres et les corps de mes ruches au fur et à mesure de mes visites de suivi de mes colonies. Je met la propolis au congélateur pendant quelques heures afin qu'elle durcisse. Puis je la casse en petits morceaux. Je mélange la propolis avec de la ratafia bio issue des vergers du Père Denis (Eau de vie à 50°) ou du Rhum blanc de la Martinique à 70° pour une meilleure dilution. Je place cela dans des pots à conserve à l'abri de la lumière. Matin et soir, les pots sont secoués énergiquement pendant un minimum de 3 semaines.

Macération alcoolique de Propolis

Macération de la Propolis à 60% dans du Rhum à 70°

La propolis n'est pas soluble dans l'eau mais dans l'alcool. Quand la macération est terminée, je place la teinture mère de propolis dans des flacons de 30ml.

En usage interne, la teinture mère de propolis peut être utilisée comme suit :

En gargarisme à raison de 10 à 12 gouttes dans un verre d'eau 2 à 3 fois par jour. Sur une cuillerée à café de miel ou sur un morceau de sucre, environ 6 gouttes qu'on laisse fondre doucement dans la bouche, jusqu'à 5 à 6 fois par jour.

Apinova_Propolis_01.jpeg

Les bienfaits supposés de la Propolis :

La Propolis brute ou sous forme de teinture-mère est un anti-infectieux (antifongique, antiseptique, antibiotique). Elle a de plus un pouvoir anesthésique, cicatrisant et anti-inflammatoire et augmente le métabolisme cellulaire.

En usage interne, elle est utilisée sous forme de teinture-mère contre les extinctions de voix, les enrouements, les angines, les maux de gorge, la toux, les rhumes, les bronchites, les pharyngites, les otites et les sinusites. Sous cette même forme, on l'emploierait en stomatologie (stomatite, gingivites et infections dentaires). Enfin, en usage externe, on l'emploie en dermatologie pour assainir et cicatriser les plaies, traiter les mycoses.

La propolis contient notamment un composé, phénéthylester d’acide caféique (CAPE). D'après une étude du Centre de Prévention contre le Cancer, ce composé posséderait des propriétés antimitogène et anticancérigène, et pourrait ralentir la croissance de cellules de cancer de la prostate humaine.