En Mars 2014, nous avons introduit une première ruche kenyane (Kenya Top Bar Hive ou KTBH) au sein du Rucher Chellois. Cette première ruche a été "ensemencée" avec essaim de souche CARNICA. 2 autres ruches de ce type seront mise en œuvre dans le courant de l'année.

IMG_4801_2.jpg

La première ruche kenyane

Cette ruche a été fabriquée en châtaigner avec un fond grillagé par Jean-Louis Berthelot habitant à Sémelay aux portes du Parc naturel régional du Morvan. Menuiser de formation, Jean-Louis y possède 2 ruchers Kényans avec des KTBHs qu'il fabrique par lui-même.

Mais qu'est ce qu'une ruche kenyane ?

La ruche kenyane a été développée par le Dr Maurice V. Smith et le Dr Gordon Townsend de l'Université de Guelph, au Canada. Ce développement a été parrainé par l'Agence Canadienne de Développement International (ACDI ) dans le cadre d'un projet qui a commencé au Kenya en 1971. Grâce à ce type de ruche, l'apiculture est en train de devenir une micro-économie durable en Afrique.

Rucher_Abbesses_07.jpeg

Inspection d'une ruche kenyane

La ruche kenyane d’origine a été conçue pour être accrochée aux arbres ou à des poteaux. Elle s'inspire des ruches traditionnelles Africaines, construites dans des troncs d'arbres et suspendues en hauteur pour éviter les animaux ainsi que les feux de brousse.

La particularité de la KTBH est de s'étendre en longueur aux moyens de barrettes de 35mm de largeur. C'est pour cela qu'on l'appelle aussi "Ruche Horizontale", il n'y a donc aucune hausse puisque le développement de la colonie est horizontal. Les cotés forment un angle de 120 ° avec le fond de la ruche. Cette configuration en V font que les abeilles ne sont pas tentées d'accrocher les cires des rayons sur les parois de la ruche. La forme en V de cette ruche est censée mieux respecter la forme naturelle de la grappe d’abeilles.

Untitled

Plan d'une KTBH conçue par Adam Foster Collins (Source : http://novascotiabees.com/top-bar-hives/)

Les barrettes qui supportent les cires des rayons sont serrées les unes aux autres afin de constituer le plafond de la ruche. Les abeilles ne peuvent donc pas se mouvoir au dessus des barrettes à l'inverse d'une ruche à cadres. Afin que les abeilles construisent des rayons relativement parallèles à partir des barrettes, nous ajoutons une base de départ au moyen d'une bande en cire gaufrée biologique de 4 centimètres de hauteur. Nous utilisons également des barrettes à jambage pour limiter la casse des rayons lors des manipulations.

Les fonds des KTBHs construites par Jean-Louis sont inclinés afin de favoriser l'élimination des déchets. A notre demande, son modèle a été modifié afin d'intégrer un fond grillagé avec un volet de fermeture afin d'accroitre la ventilation des ruches. L'ajout de ce fond grillagé favorise également le traitement et ainsi que le contrôle des infestations par le varroa destructor.

Les ruchent Kényanes sont adaptées à la production de miel en rayon dont les qualités gustatives sont bien supérieures. En effet, le miel s'oxyde à l'extraction. Le placement du miel dans des maturateurs, afin de le purifier de ses impuretés, a tendance à l'oxyder et à lui faire perdre une partie de ses qualités gustatives et de ses propriétés.